More than 15,000 runners participate IAAF Run 24-1

Scroll down for French version

Across 24 hours, six continents and 15 time zones, more than 15,000 runners took up the challenge of running one mile on Sunday (2) as part of the IAAF Run 24-1 worldwide campaign to celebrate Global Running Day.

In the second year of the project to inspire and motivate individuals and communities to participate in the world’s most accessible sport and to experience the joy of running, the celebration was extended from a single day to a week.

Lanzhou, host of last weekend’s IAAF Global Running Conference, provided the prelude to Sunday’s 24-hour relay around the world, followed by 22 cities and a host of global athletics stars, who served as city captains in their respective hometowns.

At dawn in the South Pacific, Fiji kicked off Sunday’s mile runs at the Seawall Walkway before handing the baton to Melbourne and the relay continued through Asia, Europe, Africa and South America, finishing at Atlanta’s Phoenix Park in the United States at the end of the day.

By then, more than 15,000 runners of all ages and abilities had completed a mile – from children to octogenerians, novices running their #FirstMile to Olympic champions, parents with prams and costumed characters – a 30 percent increase on the number of participants in last year’s inaugural event.

Eight Olympic gold medallists, five world champions and a smattering of world record-breakers provided inspiration as they provided a rare opportunity for recreational runners to compete alongside them.

IAAF President Sebastian Coe offered “a profound thanks to each and every one of you who supported Run 24:1”

“Some of the scenes I witnessed online throughout the day were spectacular. Let me thank all of you – the athletes, not just athletes from our own sport, but those that have come from other sports to support us.

“Let me thank our Member Federations whose support has been extraordinary. We could not have done it without you. And let me thank each and every one of you that has participated today. You have become a part of the sporting family, the Global running community. Stay with us, there is more to come.”

Seventeen new cities joined Run 24:1 this year, joining established hosts Melbourne, Beijing, Tokyo, New Delhi, Rabat, Havana and Sao Paulo.

Among the highlights of the day was a big turnout in New Delhi, where 3000 runners braved scorching temperatures in the high 30s C, bolstered by a strong showing from the Territorial Army, who used the event as a curtain raiser for the Territorial Army and Athletics Federation of India Run. Chief of Army Staff General Bipin Rawat joined IAAF Council member and former Olympic sprinter Adille Sumariwalla to complete the run.

Delhi’s impressive effort was closely followed by debutant Mauritius, the island-state in the Indian Ocean, where 2800 participants were greeted at the finish line by a marching band and bagpipe music.

The youthful spirit of the Nairobi run, the city hosting the IAAF World U20 Championships next year, was another highlight, as a young group of runners ran in the tracks of the local giraffe population through Nairobi National Park led by legend Vivian Cheruiyot. Rabat, home of the IAAF Diamond League in Africa, and Yaoundé pushed Africa’s participation to 5,800 participants, just 200 short of Asia’s record 6,000 participants.

Younger generations were well-represented throughout the mile legs, an important feature given that research presented at the conference in Lanzhou indicated that increasingly sedentary lifestyles threaten the future health of our global community.

In a poignant and historically significant moment, the troubled city of Gaza hosted an international sporting event for the first time as Palestinians ran along the edge of the port.

“No words can describe our feelings,’’ city captain and leading middle distance runner Mahmood Spitan said afterwards.

“We are one of the 24 countries participating in this international event, that makes us very happy and proud. It really gave us a motivation to move forward and do more.”

The feel-good vibe continued in Istanbul, where the city that links Asia and Europe put on a pre-run live music show that included a choreographed warm up routine for the runners before they followed a course along the banks of the Bosphorus.

After journeying though Europe and Africa, the global relay continued to South America where Bogota took up the baton, before Sao Paulo’s runners defied inclement weather to participate.

In Central America, Havana produced a star-studded run for the second consecutive year, featuring five Olympic gold medallists – IAAF vice-president Alberto Juantorena, world high jump record-holder Javier Sotomayor, 1980 javelin Olympic champion Maria Caridad Colon, 1995 and 1997 800m world champion Ana Fidelia Quirot, 2008 Olympic champion hurdler Dayron Robles and legendary volleyball player Yumilka Ruiz with two Olympic titles.

Triple Olympic gold medallist Gail Devers led the final run in Atlanta, circling the track where she warmed up for two of her Olympic victories in 1996.

“We had participants of all ages learn the importance and joy of running,’’ she said. “Everyone did not come across the finish line first but we are all winners by our efforts.”

The next phase of the week-long celebration of running continues today, with more than 45 countries signed up to conduct a Kids’ Mile run in schools today as part of Global Running Day.

The week of running events concludes on Friday, where Coe will lead an Athletics Family Run in Monaco, the 24th city to organise a mile run as part of the campaign.

Scheduled just before the IAAF’s Council meeting this weekend, the Monaco run will have a strong representation of Council members, officials and staff, led by CEO Jon Ridgeon. It will also have a celebrity flavour with former F1 drivers Mika Hakkinen and Felipe Massa, and marathon world record-holder Paula Radcliffe among the runners.

IAAF

 

PLUS DE 15 000 COUREURS ONT PARTICIPÉ À LA DEUXIÈME ÉDITION DU RUN 24-1 DE L’IAAF

Durant 24 heures, six continents et 15 fuseaux horaires, plus de 15 000 coureurs ont relevé le défi de courir un mile le dimanche (2 juin) dans le cadre de la campagne mondiale de l’IAAF Run 24-1 pour célébrer la Journée mondiale de la course à pied.

Pour la deuxième édition de cette initiative visant à inspirer et à motiver les personnes et les collectivités à pratiquer le sport le plus accessible au monde et à ressentir le plaisir de courir, la durée de l’événement a été allongée, passant d’une journée à une semaine.

Le week-end dernier, Lanzhou a accueilli la Conférence mondiale de l’IAAF sur la course à pied. Cet événement a servi de prélude au relais de 24 heures qui a eu lieu dimanche autour du monde. L’événement a rassemblé 22 villes et une foule d’étoiles mondiales de l’athlétisme, qui ont été désignées capitaines dans leurs villes respectives.

Dimanche, dès l’aube, dans le Pacifique Sud, les îles Fidji ont donné le départ de la course sur le front de mer avant de passer le témoin à Melbourne. Le relais s’est ensuite poursuivi en Asie, en Europe, en Afrique et en Amérique du Sud, pour finir, en fin de journée, aux États-Unis dans le Phoenix Park d’Atlanta.

Plus de 15 000 coureurs de tous âges et de tous niveaux d’aptitude ont couru le mile : des enfants aux octogénaires, des novices qui couraient leur #FirstMile aux champions olympiques. Il y avait même des parents avec poussettes et des personnages déguisés. La participation a augmenté de 30 % par rapport à la première édition de l’an dernier.

Huit médaillés d’or olympiques, cinq champions du monde et quelques recordmans du monde ont transmis leur motivation aux coureurs amateurs qui ont eu l’occasion rare de courir à leurs côtés.

Le Président de l’IAAF, Sebastian Coe, a adressé « des remerciements sincères à tous ceux qui ont soutenu le Run 24-1 ».

« Certaines scènes dont j’ai été témoin en ligne tout au long de la journée étaient spectaculaires. Permettez-moi de vous remercier tous et toutes de votre soutien ; sans oublier les athlètes issus ou non du monde de l’Athlétisme.

« Mes remerciements vont également aux Fédérations membres pour leur soutien indéfectible. Sans vous, rien n’aurait été possible. Et permettez-moi de remercier chacun d’entre vous qui avez participé aujourd’hui. Vous faites maintenant partie de cette belle famille qu’est la communauté mondiale de la course à pied. Continuez de nous suivre, d’autres événements seront organisés. »

Cette année, dix-sept nouvelles villes ont rejoint le Run 24-1 et sont venues s’ajouter aux villes hôtes de l’an dernier que sont Melbourne, Beijing, Tokyo, New Delhi, Rabat, La Havane et São Paulo.

Parmi les faits notables de la journée, il convient de noter la forte participation à New Delhi, où 3000 coureurs ont bravé des températures élevées avoisinant les 30°C.

L’événement a bénéficié de la forte participation de l’Armée territoriale, qui a utilisé l’événement comme lever de rideau pour la Course qu’elle organise conjointement avec la Fédération indienne d’athlétisme. Le Chef d’état-major de l’armée, le Général Bipin Rawat, s’est joint à Adille Sumariwalla, membre du Conseil de l’IAAF et ancien sprinteur olympique, pour terminer la course.

L’impressionnant effort de Delhi a été suivi de près par l’Île Maurice, île-état de l’océan Indien, dont c’était la première participation. 2800 participants ont été accueillis sur la ligne d’arrivée par une fanfare et le son des cornemuses.

Nairobi, cette ville empreinte de jeunesse qui accueillera l’année prochaine les Championnats du monde des moins de 20 ans de l’IAAF, a, elle aussi, marqué les esprits. En effet, sous l’impulsion de la légende Vivian Cheruiyot, un groupe de jeunes coureurs ont couru dans les traces de pas des girafes du Parc national de Nairobi. Les villes de Rabat, hôte du seul meeting africain de la Ligue de diamant de l’IAAF, et de Yaoundé ont enregistré à elles deux 5 800 participants pour l’Afrique, soit 200 de moins que les 6 000 participants record de l’Asie.

Les jeunes générations étaient bien représentées tout au long de cette course. À ne pas négliger quand on sait que les résultats des recherches présentés à la conférence de Lanzhou ont indiqué que les modes de vie de plus en plus sédentaires menacent la santé future de notre population mondiale.

Autre moment poignant qui marquera l’histoire : la course des Palestiniens le long du port, dans une ville de Gaza touchée par les conflits qui accueillait pour la première fois un événement sportif international.

Mahmood Spitan, capitaine de la ville et grand coureur de demi-fond, a déclaré : « Il n’y a pas de mots pour décrire ce que nous ressentons. »

« Nous sommes l’un des 24 pays participant à cet événement international, ce qui nous rend très heureux et fiers. Cela nous a vraiment motivés à aller de l’avant et à faire plus. »

Par la suite, cette atmosphère positive a gagné Istanbul. La ville qui relie l’Asie et l’Europe a présenté un spectacle de musique en direct avant la course comprenant une chorégraphie d’échauffement avant que les coureurs ne suivent le parcours sur les rives du Bosphore.

Après avoir traversé l’Europe et l’Afrique, la course mondiale a fait escale en Amérique du Sud où Bogota a pris le relais, avant que les coureurs de São Paulo ne défient le mauvais temps.

Cap sur l’Amérique centrale, où La Havane a accueilli, pour la deuxième année consécutive, une course marquée par un casting de stars. Cette année, cinq médaillés d’or olympiques ont pris le départ : Alberto Juantorena, Vice-président de l’IAAF ; Javier Sotomayor, détenteur du record du monde de saut en hauteur ; María Caridad Colón, championne olympique du lancer de javelot en 1980 ; Ana Fidelia Quirot, championne du monde du 800m en 1995 et 1997 et Dayron Robles, champion olympique du 110m haies en 2008 et Yumilka Ruiz, légende du volleyball et double championne olympique.

Gail Devers, triple médaillée d’or olympique, a mené la dernière course à Atlanta, sur la piste où elle s’était échauffée en 1996 avant deux de ses victoires olympiques.

« Nous avons transmis aux participants de tous âges l’importance et la joie de courir » a-t-elle déclaré. « Tout le monde n’a pas franchi premier la ligne d’arrivée, mais nous sommes tous gagnants par nos efforts. »

La prochaine phase de cette célébration d’une semaine a lieu aujourd’hui. Plus de 45 pays se sont engagés à organiser dans les écoles une course d’un mile pour les enfants (Kids’ Mile Run) dans le cadre de la Journée mondiale de la course à pied.

Cette semaine se terminera vendredi, où Sebastian Coe sera la figure de proue d’une course réunissant la famille de l’Athlétisme à Monaco, 24e ville à organiser une course d’un mile dans le cadre de cette initiative.

Programmée juste avant la réunion du Conseil de l’IAAF ce week-end, la course de Monaco comptera sur une forte participation des membres du Conseil, des officiels et du personnel, sous l’impulsion du Directeur général Jon Ridgeon. Ici aussi, les célébrités seront de la partie avec les anciens pilotes de F1 Mika Häkkinen et Felipe Massa, ainsi que la détentrice du record du monde de marathon Paula Radcliffe.

IAAF

#FirstMile

2 June 2019